Denis Laforgue

  • "L objectif de cet ouvrage est de proposer un autre regard sur l origine et les supposés effets des interventions publiques. Pour cela, la genèse, la mise en oeuvre et la réception de politiques publiques variées sont examinées à l aune du concept d institution. Il en ressort des éclairages originaux sur les débats sociaux, politiques et sociologiques d actualité : qu est-ce qu une action publique légitime ? Comment comprendre les rapports des citoyens ordinaires à l action de l Etat ?"

    Sur commande
  • La ségrégation scolaire tient en partie au consumérisme des familles et à la concurrence entre les établissements, mais l'administration de l'Education Nationale a aussi sa part de responsabilité. Comment, malgré des principes républicains affichés, l'administration scolaire laisse-t-elle s'instaurer des formes aiguës de ségrégation dans certains établissements. Un ouvrage qui explore le fonctionnement quotidien d'une administration d'Etat confrontée à l'injustice sociale.

    Sur commande
  • École, police, prison, hôpital psychiatrique, aide sociale à l'enfance ou centre de rétention : ces institutions sont à la fois productrices et régulatrices de violences. Longtemps critiquées pour leur violence symbolique (Bourdieu), leur dimension disciplinaire (Foucault) ou leur organisation totale (Goffman), elles continuent d'être interrogées sur leur (in-)capacité à réguler la violence sociale, à la légitimité de la violence qu'elles exercent. À partir d'enquêtes empiriques au coeur de ces institutions, cet ouvrage étudie les dynamiques entre «institutions» et «violences»: comment les institutions publiques contemporaines font-elles face à de telles mises en cause ? Parviennent-elles à maintenir, envers et contre tout, leurs modes de faire traditionnels ? Ou bien inventent-elles de nouveaux dispositifs de régulation et d'usage de la violence, auxquels sont associées des rhétoriques de légitimation rénovées ? Une réflexion sur les façons dont se renouvellent, dans notre société, les rapports entre institutions publiques et usages de la violence.

empty