Simon Lamouret

  • L'Alcazar

    Simon Lamouret

    Véritable portrait social et culturel de la société indienne dans ses hiérarchies et fragmentations les plus intimes, L'Alcazar est un récit choral d'une beauté formelle saisissante, terriblement audacieux et dépaysant.
    Inde, de nos jours, dans le quartier résidentiel d'une grande ville...

    Sur le chantier d'un immeuble en construction coexistent une dizaine de personnages venus des quatre coins du pays : Ali, le jeune ingénieur inexpérimenté, Trinna, un contremaître intransigeant, Rafik, Mehboob et Salma, manoeuvres provinciaux rêvant de lendemains meilleurs... mais aussi Ganesh et sa bande de Rajasthani, carreleurs hindous aux accents conservateurs qui viennent grossir les rangs de ce chantier supervisé par un jeune et riche promoteur.

    Ce petit théâtre offre une vue microscopique de l'Inde contemporaine, où se côtoient langues, religions, chefs et larbins dans une précarité toujours portée par un vent tragi-comique. Et, à mesure que l'immeuble s'élève laborieusement, les rêves et ambitions de chacun se heurtent et s'entremêlent dans ce paysage humain et urbain à couper le souffle.

  • Mon Bangalore

    Simon Lamouret

    Bangalore c'est assez moche, ça n'a pas le charme désuet de Calcutta ni la folie épicée de Bombay ou la grandeur historique de New Delhi. Il n'y a quasiment que des ingénieurs, des étudiants ingénieurs et des gens qui font des métiers comme appuyer sur le bouton de l'ascenseur ou vérifier d'un oeil hagard que le ticket de caisse correspond à ce qu'il y a dans le sac de course à la sortie des supermarchés.
    Dans les rues de Bangalore, on trouve presque tout : des fruits et des légumes, du thé et des cigarettes, des cireurs de chaussures et parfois même des coiffeurs.

    La télévision se regarde au travers des vitrines des restaurants et le linge sale s'y lave en famille. Certains y dorment, d'autres y fument, boivent ou pissent contre les murs.

    Des serviteurs y promènent des chiens obèses et les jupes des filles raccourcissent, tandis que le corps des mères s'épaissit.

    Enfin, à Bangalore, on trouve aussi un dessinateur français, qui traîne dans les rues et tente de dessiner ce qui le séduit dans cette babylone moderne.

    Le livre de Simon Lamouret est fourni avec une magnifique Jacquette qui représente la diversité de ce que peut offrir la ville qui a inspiré cet ouvrage.

empty