Sciences humaines & sociales

  • Ce livre est l'histoire d'une crise dans la psychanalyse.
    Ce n'est pas la première, mais elle ne ressemble à aucune autre. Jacques Lacan, pour avoir péché contre le dogme et les standards de l'Association Internationale de Psychanalyse, l'IPA, fut frappé, en 1963, d'une mesure d'exclusion analogue à une excommunication. Aujourd'hui, une même politique d'ostracisme a pris pour cibles tous ceux, nombreux, qui, dans la nouvelle Association Mondiale de Psychanalyse, l'AMP ont osé résister si peu que ce soit à l'imposition de la pensée unique.
    Quelle ironie que ces Excommunications bis, dans une association qui se voulait l'héritière de l'Ecole de Lacan ! S'assurer le monopole de la doctrine par les moyens de la politique, c'est une conjoncture inédite, du moins dans la psychanalyse. Rien de tel ne s'était produit jusque-là. Freud a triomphé dans le siècle par ses textes, non par son association, l'IPA. Pour Lacan, la différence est encore plus nette : le renouveau de son enseignement a commencé de se faire reconnaître contre l'opposition de la puissante IPA, et c'est lui, cet enseignement, qui l'a légitimé comme chef d'Ecole et non l'inverse.
    Quand, au contraire, le pouvoir légifère sur le savoir, l'amour du chef induit la soumission mentale : alors commence la secte. Face à un tel risque, il faut choisir : beaucoup l'ont fait dans cette crise, et ils sont entrés en dissidence. C'est donc l'histoire d'un combat contre un dévoiement de l'institution et du discours analytiques. Il a pris la même dimension mondiale que ce qu'il combat et il débouche sur la construction d'une alternative : celle des Forums du Champ lacanien.

empty