Langue française

  • L'auteur fait revivre dans une synthèse réactualisée tout le cycle de réalisation des constructions romaines, de l'étude des sites et des matériaux, aux techniques et gestes de ceux qui bâtirent pompéi. De nombreux dessins de l'auteur rendent ce vaste chantier archéo-ethnographique accessible à un large public.

  • L'architecture romaine est, de toutes celles qui s'élaborèrent sur la planète, la plus étonnamment riche, en techniques comme en programmes, et celle qui nous est la plus perceptible et la plus proche.
    Depuis les ouvrages, essentiels, de a. choisy (1873), g. giovannoni (1925), g. lugli (1957) et j. crema (1959), la documentation sur cette architecture, et plus précisément les techniques constructives des romains, s'est considérablement enrichie, tant par les découvertes archéologiques que par les interprétations nouvelles. il convenait d'actualiser ces informations sans pour autant occulter l'acquis des premiers grands auteurs, en accentuant et en développant les aspects les plus techniques de cet art de bâtir, et en adoptant un plan qui suive, dans le détail, chaque étape conduisant de la carrière au mur et de l'arbre à la charpente.
    Grâce à la fréquentation des artisans, surtout en france et en italie, mais aussi dans les différents pays méditerranéens, l'auteur a pu préciser le rôle et la tenue des outils, et rendre évident l'effort des gestes. l'archéologie rejoint alors l'ethnographie dans la collecte de documents, démontrant tout à la fois l'étonnante pérennité des techniques manuelles et l'urgence de leur enregistrement. l'illustration - plus de 750 photographies et dessins, pour la plupart oeuvres personnelles de l'auteur- a été choisie en fonction d'une approche typologique.
    Mais il convient aussi de considérer ces images comme une orientation du regard et une excitation de la curiosité architecturale.

empty