Prosper Mérimée

  • Carmen

    Prosper Mérimée

    Parue en 1845, cette nouvelle est d'abord pour Mérimée une manière de renouveler la mode espagnole et de déclarer son amour pour le peuple de Bohême. Mais bien vite, son histoire est devenue le mythe universel qu'on connaît. Son héroïne, symbole de la liberté dans l'amour, rejoint Don Juan parmi les plus grandes incarnations de la séduction et de la fatalité.

    Édition d'Adrien Goetz.

    Sur commande
  • Des formes voluptueuses, un corps parfaitement proportionné, une posture sensuelle... Au premier coup d'oeil, le jeune antiquaire venu de Paris pour visiter les ruines du village d'Ille est séduit par la statue découverte dans le domaine de son hôte, M. de Peyrehorade. Mais le visage de cette Vénus a quelque chose d'étrange : son incroyable beauté semble se muer tantôt en ironie, tantôt en froide cruauté - comme si l'idole de bronze était animée d'une vie propre. Gare à celui qui se jouerait d'elle, sa punition pourrait être sévère.

    La Vénus d'Ille est suivie de Vision de Charles XI, Il Viccolo di Madama Lucrezia, La Perle de Tolède et Federigo.

    Sur commande
  • Que Mérimée transporte son lecteur en Corse, avec Mateo Falcone et Colomba, ou dans le Roussillon, avec La Vénus d'Ille, c'est à chaque fois pour le dépayser. Terre étrange, en effet, voire étrangère, que la Corse du XIXe siècle aux yeux des Français continentaux : autre par ses paysages et son habitat, autre par la rudesse farouche du sens de l'honneur et de la vengeance au nom duquel on y règle les conflits dans le sang. Mais terre étrange, aussi, que cette Catalogne française, berceau énigmatique d'une Vénus gréco-phénicienne dont la « vengeance » signe une des réussites les plus justement fameuses de ce fantastique français (Nodier, Gautier, Balzac...) pétri d'intelligence, de profondeur et d'humour. Lire Mérimée, c'est, au-delà du divertissement, changer de vision du monde.

    Sur commande
  • Colomba

    Prosper Mérimée

    Sur le bateau qui le ramène en Corse, Orso della Rebbia, lieutenant en demi-solde, fait la rencontre de Miss Lydia, une jeune Anglaise de bonne famille. Mais à peine a-t-il foulé le sol de sa terre natale que sa soeur Colomba lui rappelle son devoir : venger leur père assassiné deux ans plus tôt. Saura-t-il rester digne de l'intérêt que lui porte Miss Lydia en résistant aux supplications et aux ruses de sa soeur, ainsi qu'aux provocations de ses ennemis ?
    Avec sa galerie de personnages hauts en couleur, dont la fascinante héroïne éponyme, Mérimée nous entraîne dans un récit de vendetta au rythme haletant.

    Objets d'étude : La fiction pour interroger le réel / Individu et société: confrontations de valeurs ? [4e] ; Le roman et le récit du XVIIIe siècle au XXIe siècle [Lycée] · Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre · Prolongement : La vengeance des femmes (corpus de textes).

    Sur commande
  • Bibliocollège : une collection d'oeuvres classiques conçue pour les élèves de collège et recommandée par les enseignants - Le texte intégral annoté.

    - Un questionnaire bilan de première lecture.

    - Des questionnaires d'analyse de l'oeuvre.

    - Sept corpus accompagnés de questions d'observation et de travaux d'écriture.
    - Une présentation de l'auteur et de son époque - Un aperçu du genre de l'oeuvre et de sa place dans l'histoire littéraire.

    Sur commande
  • Marin expérimenté, le capitaine ledoux est le maître à bord de l'espérance, long navire destiné au commerce triangulaire.
    Tamango, fameux guerrier sénégalais, est son pourvoyeur en esclaves noirs. mais le marché qu'ils passent ensemble est un marché de dupes, et tamango lui-même pourrait bien devenir la plus belle prise du capitaine...
    Nouvelle publiée en octobre 1829, tamango aborde sans détours un sujet d'autant plus brûlant à l'époque que la traite se poursuivait, malgré son interdiction en 1815. mérimée donne à cette page sombre de l'histoire humaine la figure forte et cruelle de tamango, et le visage plus ordinaire d'un ledoux, habile et froid.

    Le texte intégral annoté.
    Des questionnaires au fil du texte.
    Des documents iconographiques exploités.
    Une présentation de prosper mérimée.
    Une présentation du commerce triangulaire.

    Un aperçu du genre de la nouvelle.
    Un groupement de textes : " l'abolition... et après ? "

    Sur commande
  • Dans le maquis de Porto-Vecchio, un enfant coupable de trahison subit le châtiment de son père... Un guerrier africain, naguère marchand d'esclaves et à présent esclave lui-même, fomente, sur le navire français où il est captif, une mutinerie à laquelle lui seul survivra...

    Ce volume rassemble les premières nouvelles de Mérimée, qui peint, par la précision du trait et le sens aigu du récit, un tableau implacable et tragique de la nature humaine. Comme l'écrit Éric Vuillard, « l'intrigue vous entraîne, on veut connaître la fin, sa propre fin pour ainsi dire, et, à chaque pas, on se demande si l'auteur va bien aller jusqu'au terme, jusqu'à la conséquence ultime que l'on redoute depuis le départ et dont on peine pourtant à savoir pourquoi elle devrait se produire. Mais on le sent, il le faut, elle se produira ».

    Sur commande
  • Dans le maquis corse, près de Porto-Vecchio, vivent Mateo Falcone et sa famille. Réputé pour être aussi "bon ami" que "dangereux ennemi", célèbre pour son adresse au tir, Mateo Falcone ne craint rien ni personne. Mais s'il est une chose qu'il ne peut accepter, c'est la trahison. Pour ce père, pour ce Corse, il faudra choisir entre son fils et son honneur... Remarquables par leur composition, les quatre nouvelles de ce recueil - "Mateo Falcone", "Tamango", "La partie de trictrac" et "Le vase étrusque" - abordent les différentes facettes de la passion, dans le style sobre et élégant propre à leur auteur.

    Sur commande
  • Deux nouvelles sur la trahison et le crime d'honneur en Corse et sur l'esclavage, avec des outils pédagogiques pour aider à la lecture et la compréhension.

    Sur commande
  •    « Il y avait dans l'oratoire de la comtesse de Maraña un tableau qui représentait les tourments du purgatoire. Tous les genres de supplices dont le peintre avait pu s'aviser s'y trouvaient représentés avec tant d'exactitude que le tortionnaire de l'Inquisition n'y aurait rien trouvé à reprendre... »    « Le petit Juan, toutes les fois qu'il entrait chez sa mère, demeurait longtemps immobile en contemplation devant ce tableau qui l'effrayait et le captivait à la fois. Surtout, il ne pouvait détacher ses yeux d'un homme dont un serpent paraissait ronger les entrailles pendant qu'il était suspendu au-dessus d'un brasier ardent au moyen d'hameçons de fer qui l'accrochaient par les côtes... »    C'est à trente et un ans que Prosper Mérimée compose ce récit, version personnelle du mythe de Don Juan. L'éclat de la couleur locale, les rebondissements de l'intrigue - duels, sérénades, coups de théâtre - en font l'un des morceaux de bravoure de l'«espagnolisme» romantique.
    Mais ce qui donne à cet alerte récit toute sa grâce, c'est aussi et surtout la subtile ironie d'un esprit affranchi de toute croyance qui sait composer avec toutes les ressources du surnaturel le plus singulier dénouement.

    Sur commande
  • Alors que Mateo Falcone, l'un des meilleurs tireurs au fusil de son temps, s'absente une journée, son fils, Fortunato, voit arriver un bandit en fuite qui le supplie de le cacher... Fortunato, encore très jeune, prouvera-t-il son sens de l'honneur en sauvant le bandit blessé ? Rondino est quant à lui un brigand sublime qui refuse de se plier aux lois des hommes. Du maquis corse aux montagnes piémontaises, nous découvrons deux personnages sauvages, purs et intransigeants, ne respectant que le code de l'honneur.

    Sur commande
  • Orso monta dans sa chambre.
    Un instant après, colomba l'y suivit, portant une petite cassette qu'elle posa sur fla table. elle l'ouvrit et en tira une chemise couverte de larges taches de sang. "voici la chemise de votre père, orso. " et elle la jeta sur ses genoux.
    " voici le plomb qui l'a frappé. " et elle posa sur la chemise deux balles oxydées.
    " orso, mon frère ! cria-t-elle en se précipitant dans ses bras et l'étreignant avec force.
    Orso ! tu le vengeras ! "

    Sur commande
  • LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE.

    En 1857, Mérimée écrit à une amie : « Avez-vous lu La Vénus d'Ille, une histoire de revenants que j'ai faite ? C'est, selon moi, mon chef-d'oeuvre. » Cette Vénus de bronze d'une beauté foudroyante? aux yeux incrustés d'argent, il l'invente à partir des légendes médiévales et des souvenirs de ses tournées archéologiques dans le Roussillon.
    Le jour de son mariage, un jeune homme ivre et désinvolte glisse au doigt de la statue la bague destinée à sa fiancée. Au matin de la nuit de noces, on le retrouve mort d'épouvante.
    De l'étrange au merveilleux, du bizarre au fantastique, on ne saura jamais comment la féroce statue nous entraîne dans son mystère. C'est l'art de Mérimée, la magie de son style glacial, ironique, parfaitement invisible.

    @ Disponible chez 12-21.
    L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE.

    Sur commande
  • Elle me dit :
    - t'aimer encore, c'est impossible.
    Vivre avec toi, je ne le veux pas.
    La fureur me possédait. je tirai mon couteau. j'aurais voulu qu'elle eût peur et me demandât grâce, mais, cette femme était un démon.
    - pour la dernière fois, m'écriais-je, veux-tu rester avec moi ?
    - non ! non ! non ! dit-elle en frappant du pied.
    Et elle tira de son doigt une bague que je lui avais donnée, et la jeta dans les broussailles.
    Je la frappais deux fois...
    (carmen)

    Sur commande
  • Ces deux récits peuvent être lus comme des miroirs de la société française sous le règne de Louis-Philippe, mais ils disent aussi les hantises et les obsessions des hommes de toutes les époques.

    Romans ou plutôt nouvelles, comme Mérimée aimait à les définir, Carmen et Les Âmes du purgatoire tiennent à la fois de la nouvelle fantastique, de la confession et du roman d'aventures.Le dossier - Les repères historiques, culturels et littéraires - L'étude du genre - Des groupements de textes - Une préparation au baccalauréat

    Sur commande
  • Paris, 1572. Le protestant Bernard de Mergy retrouve son frère converti au catholicisme. Ne voulant pas se quereller pour leurs croyances religieuses, les deux jeunes gens sont bien décidés à profiter des plaisirs de la vie à la cour des Médicis. Mais alors que Charles IX chasse à courre, les massacres de la Saint-Barthélemy se préparent.

    Sur commande
  • «Qui me dira si le soleil est plus beau à son lever qu'à son coucher? Qui me dira de l'olivier ou de l'amandier lequel est le plus beau des arbres? Qui me dira qui du Valencien ou de l'Andalou est le plus brave? Qui me dira quelle est la plus belle des femmes? «Je vous dirai quelle est la plus belle des femmes : c'est Aurore de Vargas, la perle de Tolède.»» Quatre captivantes nouvelles d'amour et de mort, par l'auteur de Carmen.

    Sur commande
  • «Prosper Mérimée (1803-1870) reste parfois prisonnier des féroces méditerranéennes qu'il a créées. Sait-on bien que le père de Carmen est aussi l'auteur de scènes de la vie parisienne ou privée? Il ne se cache pas de rechercher la "satisfaction que donne à tout narrateur une histoire bien contée" ; mais, en donnant des dehors de comédie parisienne à ce qui fut souvent de la souffrance, le glacial Mérimée ne refuse pas de se laisser reconnaître sous "cette expression de mélancolie ironique qui lui est habituelle", la dernière ironie pouvant être celle du sort et des morts absurdes.» Guy Sagne.

    Sur commande
  • Lettres d'espagne

    Prosper Mérimée

    • Casimiro
    • 10 Septembre 2020
    Sur commande
  • Après sept ans de vie conjugale auprès d'un mari fort commun, ambitieux et volage, uniquement préoccupé de sa carrière et de ses danseuses, Julie de Chaverny retrouve Darcy, un de ses soupirants d'autrefois.


    Entre la jeune femme déçue et l'amoureux éconduit, mûri par de lointains voyages, l'attirance renaît aussitôt. Mais Darcy aime-t-il encore ? Et Julie aime-t-elle vraiment ? Ils en savent si peu l'un de l'autre, au bout de sept années...


    L'auteur de Colomba écrit à trente ans, en 1833, ce roman inspiré, dit-on, par son idylle manquée avec George Sand. Sous un titre qui rappelle Marivaux, il donne une étude psychologique pleine de finesse et d'ironie, aux antipodes du pathos et de l'effusion romantiques.
    />

    Sur commande
  • Cervantes

    Prosper Mérimée

    Grand lecteur de Cervantes et grand connaisseur de l'Espagne et de sa culture, Prosper Mérimée (1803-1870) écrivit cette Vie de l'auteur du Don Quichotte avec une vision qui voit dans Miguel de Cervantes (1547-1616) et dans le personnage de Don Quichotte un esprit qui va bien outre la création littéraire.

    Sur commande
  • Nouvelles

    Prosper Mérimée

    Entré jeune en littérature, Prosper Mérimée afficha rapidement un goût prononcé pour la forme courte. Passé maître dans l'art de conduire une intrigue sans s'embarrasser de superflu et de la clore par une chute bien trouvée, il a laissé à la postérité une vingtaine d'oeuvres que l'on peut rattacher au genre de la nouvelle. Nous vous en proposons six, de saveurs variées, toutes teintées d'humour, parfois noir ou cruel, navigant entre réalisme, féérie ou fantastique, toujours révélatrices de l'immense talent et de l'érudition sans borne de leur auteur. Le livre : La Partie de trictrac, Federigo, Lokis, Il Viccolo di Madama Lucrezia, Les Sorcières espagnoles, La Vénus d'Ille, 6 nouvelles de Prosper Mérimée, texte intégral. Le CD : La Partie de trictrac, Federigo, 2 nouvelles de Prosper Mérimée lues par Laurent Magnin, 1 CD-Audio, durée 67 minutes, texte intégral.

    Sur commande
  • Ce volume contient : Mateo Falcone, Vision de Charles XI, L'Enlèvement de la redoute, Tamango, Le Vase étrusque, La Partie de trictrac, Federigo, Une double maîtrise. Cette édition sera relookée et mise à jour.

  • Une étrange statue antique de Vénus au regard féroce est déterrée dans le jardin d'un notable de province, M. de Peyrehorade. Est-ce une bienveillante représentation de la déesse de l'Amour, ou bien est-elle maléfique comme le prétendent les habitants du village ? Et que signifient les inquiétantes inscriptions gravées sur son socle ?

    Sur commande
empty