Religion & Esotérisme

  • S'échelonnant sur une quinzaine d'années (1966-1982), les textes ici réunis peuvent être considérés comme le véritable laboratoire de la Théorie de l'agir communicationnel (1981). Deux d'entre eux proposent une intégration critique de la théorie wittgensteinienne du langage et de l'herméneutique gadamérienne à la méthodologie des sciences sociales, tout en s'inspirant de la psychanalyse freudienne ; les deux études suivantes exposent la conception du langage que Habermas développe notamment à partir d'Austin et de Searle ; le dernier texte, enfin, explicite la théorie habermasienne de l'action et ses implications philosophiques.

    Dés Logique des sciences sociales, Habermas oppose son appréhension philosophique de la sociologie aux méthodes positivistes. C'est donc un relais capital dans la genèse d'une pensée dont l'originalité se dégage progressivement, à la fois par rapport à la tradition dialectique, aux reformulations récentes de la philosophie transcendantale, et à Max Weber et à Parsons, en une confrontation vivante qui est aussi un bilan précieux.

    Reconstruisant notre capacité d'agir et de parler, Habermas propose une nouvelle théorie de la raison, qui permet à ses yeux de résister au scepticisme postmoderne tout en critiquant les « pathologies » de la société moderne, dotant la philosophie du langage et de la société contemporaine d'une conscience critique.

empty