Sciences humaines & sociales

  • Relire des écrits, qui courent sur quarante ans, revient à regarder le monde dans un miroir sans comprendre pourquoi son image est restée étrangement immobile : le passé semble nous contempler avec dérision et le futur avec ironie.
    Mais cela ne saurait nous figer dans l'immobilité du présent. Les textes qui jalonnent un temps vécu témoignent d'une respiration possible. De Julian Grimau et Puig Antich à Jean Sénac, Tahar Djaout et quelques autres ; du Chili à la Palestine, l'Iraq et au Maghreb, ces écrits se sont portés partout où se donnait la mort. Sans se réfugier dans l'utopie, il est loisible de lever les poings vers l'infini pour signifier la conjuration des malvivants, refuser toute servitude promise.
    À dessein, et depuis toujours, à l'écart des pouvoirs, n'ayant adhéré à aucune idéologie, l'auteur a émis publiquement ses opinions qui ne lui furent jamais dictées que par l'exigence de se mettre en accord avec lui-même.

  • Qu'est-ce qui fait des nuits un trésor de la culture mondiale, le lieu rêvé où parler et vivre ne sont que les moments d'une même vérité ? shéhérazade raconte des histoires à un roi pour le distraire du funeste projet qu'il a conçu d'épouser chaque soir une vierge et de la faire exécuter à l'aube.
    Mais comme, conte après conte, elle est toujours vivante et comme le roi reste si peu présent, on ne pense plus qu'à écouter l'aventure sans s'apercevoir que se mime l'affrontement d'un désir et d'une loi. le véritable événement précède la montée sur scène de la conteuse et dicte son langage : il s'agit du meurtre de deux reines. ce livre entreprend d'analyser la composition des contes et la génération des récits, de découvrir les rouages d'une machinerie, d'étudier la fonction des opérateurs, de mettre au jour l'organisation profonde d'un conte apparemment banal ou trompeur, de comprendre la stratégie subtile de ses significations.
    Car les mille et une nuits ne sont pas qu'une collection de récits distrayants. leur texte profond nous renvoie à un temps où la magie réglait encore les secrets de l'univers, de d'au-delà, de l'amour et de la mort. elles ravivent une mémoire très ancienne dont nul mieux que jamel eddine bencheikh, écrivain et linguiste à la double culture, n'était aujourd'hui armé pour déchiffrer la trace encore présente et délivrer la " parole prisonnière ".

  • Couvrir dix sept siècles de littérature arabe suppose des choix et des équilibres à respecter. Quelques articles de synthèse éclairent les origines, soulignent les évolutions et précisent les contextes. Un équilibre a été établi entre érudition et réflexion littéraire sans négliger la création contemporaine, jeunes auteurs et revues littéraires. Les monuments de la tradition savante ainsi que la littérature orale de langue berbère trouvent leur place dans ce dictionnaire. Les collaborateurs sont des universitaires français mais aussi arabes (Egypte, Maroc, Syrie, Liban, Tunisie). Ce dictionnaire est extrait du Dictionnaire universel de littérature publié sous la direction de Béatrice Didier.

    Sur commande
empty