• La psychanalyse est une expérience de parole. Qu'est-ce qu'elle nous enseigne sur ce que parler veut dire ? Qu'est-ce qui change dans le rapport du sujet à la parole à partir de l'expérience analytique ? Les axes que nous suivrons concernent l'incidence de la parole dans les structures cliniques, la place décisive qu'ont certaines paroles dans l'inconscient, ainsi que les limites de la parole et ses enjeux. Cela revient à explorer le rapport entre la parole et l'indicible, mais aussi à saisir les liens entre la parole et l'acte.

    Sur commande
  • Notre contexte de discours, en France mais aussi ailleurs dans le monde fait de l'identité un facteur essentiel dans les choix de société au point que les politiques s'en servent pour décider des options économiques. Derrière l'identité se cachent souvent des préjugés sociaux, allant parfois jusqu'à la ségrégation. La question dès lors se pose sur ce que recouvre véritablement ce terme.
    L'identité est-elle donnée par la génétique, la tradition, le lieu de naissance, l'histoire, l'éducation?
    Sommes-nous déjà complètement déterminés avant notre venue au monde ou existe-t-il un choix possible ? Ce livre, en prenant appui sur ce que l'expérience analytique nous enseigne, concernant les questions d'identité qui traversent toutes les analyses, se propose de contribuer à ce débat. C'est un fait que la psychanalyse, en distinguant la place de l'identification de ce qui fait identité, permet de mieux cerner ce qui serait une identité d'appartenance à un groupe, à une communauté, à un pays, d'une identité qui serait ce que chez chacun à de plus propre, de plus authentique. C'est ce qui nécessite de cerner ce qui est commun à tous et ce qui fait différence.

    Sur commande
  • Alors qu'on réserve de nos jours la conception de la paranoïa à quelques rares cas de passage à l'acte ou à des sujets qui sont une menace pour l'ordre public, le terme de paranoïa envahit de plus en plus le vocabulaire. Chacun peut à l'occasion interroger l'autre « est-ce que tu n'es pas parano ? » ou s'interroger « est-ce que je le suis » ?
    Cet ouvrage se propose d'explorer ce que la psychanalyse de Freud à Lacan a développé concernant le paranoïaque et la place du psychanalyste à propos du traitement de ces patients.

    Sur commande
  • La psychanalyse, depuis Freud, s'est interrogée sur ce que l'expérience analytique peut changer dans la vie d'un sujet au-delà de l'élucidation de ses symptômes. Estce que ces changements permettraient d'affirmer qu'après une analyse le sujet est devenu radicalement différent ? Le sujet porte les marques de son enfance, ce qui veut dire qu'elles ont des conséquences dans les choix qu'il a à faire dans sa vie.
    Ces marques viennent-elles de l'Autre ou le sujet a-t-il une part de choix ? Et comment une psychanalyse peut-elle opérer pour des sujets sans marques ? Plus essentiellement, il s'agit de savoir, pour ceux qui s'adressent à la psychanalyse, si les transformations opérées dans le transfert font d'un sujet un être comme les autres ou, au contraire, si une marque inédite, qui serait propre à l'expérience analytique, le distingue. Ainsi, à la lumière de notre actualité - celle de notre contexte de discours et plus d'un siècle après l'invention de la psychanalyse -, la question se pose de savoir ce que nous pouvons isoler comme étant les marques d'une psychanalyse. À quoi les repère-t-on et qui peut les repérer ? Ce livre tente de répondre à ces questions à partir de l'orientation donnée par Lacan à la psychanalyse et de ce que l'expérience analytique nous enseigne.

    Sur commande
empty