• La religion fait partie des objets classiques de la sociologie tout en étant devenue après les années 1950 une spécialité marginale, marquée par ses liens aussi étroits que tendus avec l'histoire des traditions et l'anthropologie culturelle. Comment ce domaine de recherche particulier s'est-il forgé et transformé, des premières découvertes de Durkheim ou de Weber aux enquêtes récentes sur la sécularisation et la globalisation du monde ?



    Cette enquête nous conduit d'abord au coeur des institutions de la recherche, au fil des histoires nationales et de la vie des laboratoires, avant de découvrir les parcours individuels de chercheurs d'hier et d'aujourd'hui. Pierre Lassave explore ensuite les transmissions qui s'opèrent entre eux, à travers les manuels et dictionnaires, et enfin les différends qui parfois les opposent, allant des controverses publiques aux querelles intimes. S'en dégage, entre autres, le paradoxe d'une communauté de savoir qui résiste au temps malgré les obstacles épistémiques, académiques et politiques récurrents. Ce livre constitue ainsi une introduction savante et stimulante aux problèmes religieux contemporains.

    Sur commande
  • Sans qu'ils se définissent par une discipline ou une profession particulière, les « biblistes » témoignent-ils d'une compétence ou d'un métier spécifiques ? Peut-on parler d'eux comme d'un « collège invisible » ? L'enquête ethnographique tente d'y répondre en délimitant le noyau cognitif de l'exégèse critique, en explorant ses réseaux de sociabilité intellectuelle, en retraçant ses parcours individuels, en décryptant ses épreuves publiques. Se dessine de proche en proche un milieu fragile mais au savoir substantiel qui partage à l'échelle mondiale un commun « appel du texte ». Celui-ci qui se traduit par le sentiment de la pluralité des symboles et des significations d'une parole qui se veut pourtant unique.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Georges Balandier, professeur émérite à l'Université de Paris Sorbonne, directeur d'études à l'EHESS. Les ouvrages publiés sont des travaux de jeunes chercheurs français en sciences sociales.

    Sur commande
  • Le regain d'intérêt pour les sources de notre civilisation appelle de nouvelles traductions de la Bible. L'avancée des connaissances historiques, archéologiques et linguistiques vient alors faire alliance avec la poétique contemporaine. La "Bible Nouvelle Traduction" est ainsi rapidement devenue en 2001 un best-seller à la croisée des champs littéraire, scientifique et religieux. Cette enquête sociologique en retrace l'histoire, en détaille la recette, et en développe la portée culturelle. Un ouvrage pour les curieux de la Bible mais aussi de la littérature contemporaine.

    Sur commande
  • Ce numéro hors-série retrace les itinéraires intellectuels des cinq « pionniers » à l'origine de la revue Archives de sociologie des religions, née en 1956 et devenue en 1973 Archives de sciences sociales des religions.
    Deux d'entre eux, Henri Desroche (1914-1994) et Émile Poulat (1920-2014), sont d'anciens prêtres en rupture d'Église ; deux autres, François-André Isambert (1924-2017) et Jacques Maître (1925-2013), participèrent à la Résistance avant de militer un temps aux côtés du progressisme chrétien. Enfin, Jean Séguy (1925-2007), qui les rejoignit en 1960, avait dû renoncer à une formation dans la Compagnie de Jésus. Tous ont embrassé la science pour faire comprendre et expliquer un objet qui a marqué leur vie. On leur doit d'avoir déconfessionnalisé la sociologie religieuse et instauré un espace interdisciplinaire et comparatiste internationalement reconnu comme « école française de sociologie des religions » dans le triple héritage de Durkheim, Mauss et Weber. Leurs trajectoires croisent celle de la sociologie en France, de sa « seconde naissance » au lendemain de la Libération à sa spécialisation, dans un contexte marqué par l'essor du CNRS et de la VIe section de l'École pratique des hautes études, créée en 1948 et qui deviendra en 1975 l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

    Issues de plusieurs années de travail collectif coordonné par Pierre Lassave, fondées notamment sur le dépouillement des archives personnelles des chercheurs, ces cinq biographies inédites éclairent d'un jour nouveau l'histoire intellectuelle de la France des Trente Glorieuses. Le tourment existentiel est leur dénominateur commun. Les biographes relèvent de différentes disciplines et générations, offrant ainsi des perspectives complémentaires sur la naissance des sciences sociales des religions.

    Sur commande
empty