• L'essai culte de Rick Poynor sur le postmodernisme dans le graphisme. Transgression est une véritable enquête au coeur du design postmoderne, du milieu des années 1970 à la fin du XXe siècle. Cette époque a transformé la discipline, en rejetant les canons du modernisme, qui dominaient la conception graphique depuis des décennies. Rick Poynor y raconte avec finesse et précision comment les designers graphiques et les typographes ont décidé de transgresser les règles établies et d'expérimenter de nouvelles approches visuelles.
    Chacun des thèmes clés du livre (la Nouvelle vague américaine, le punk, la révolution numérique de la typographie, le grunge, le statut de graphiste-auteur, la tendance du rétro et du vernaculaire...) est illustré par des travaux mythiques, qui ont révolutionné le monde de la communication visuelle. Lu, commenté et étudié par des générations d'étudiants en graphisme et de professionnels, Transgression revient dans une édition plus accessible mais toujours aussi riche en découvertes visuelles.
    Rick Poynor est écrivain, conférencier, commissaire d'exposition et enseignant. Il est le fondateur de la revue Eye, qu'il a dirigée de 1990 à 1997. Chroniqueur à Eye et à Print, il participe en 2003 à la création du site Design Observer dont il est un collaborateur régulier. Auteur de nombreux ouvrages sur le design graphique, il intervient régulièrement à travers le monde dans des événements consacrés à la discipline.

    Sur commande
  • Rick Poynor dévoile dans La Loi du plus fort, la réalité ambiguë sous la surface affriolante de la culture visuelle contemporaine.
    Du design à la pub, en passant par la photo, l'édition et l'art, ces essais incisifs et amusants bousculent les idées reçues, font tomber les préjugés et posent des questions courageuses à propos de sujets et de modes clés - de la pauvreté de l'attitude "cool" à l'agitation culturelle, en passant par la sexualité et la mort du designer, sans oublier le plaisir de l'imperfection... Beaucoup prennent maintenant conscience du pouvoir coercitif de la culture commerciale.
    La Loi du plus fort montre comment les designers et les créateurs d'images sont à la fois complices et résistants au contrôle marchand du monde de l'image. Poynor visite le London Dungeon, le centre commercial Bluewater et le siège italien de Diesel. Il rencontre des futurologues, des tendanceurs, le graphiste agitateur Tibor Kalman et le photographe Martin Parr. Il écoute et lit entre les lignes de Ray Gun, Wallpaper ainsi que des "magalogues", scrute L'Enfer des frères Chapman et médite sur la signification d'André le Géant.

  • Transgression

    Rick Poynor

    • Pyramyd
    • 1 Janvier 2003

    Ces vingt-cinq dernières années témoignent de bouleversements profonds dans le domaine du design graphique.
    Les anciennes certitudes quant aux techniques et aux objectifs de la conception graphique, ont été, une par une, remises en cause. En abandonnant des règles qui ne semblaient plus appropriées dans l'ère post-moderne, les concepteurs et les typographes ont réévalué leurs rôles et ont forgé de nouvelles approches expérimentales. L'un des développements les plus significatifs est la manière dont les designers ont défié les conventions considérées comme règles d'usage.
    Les règles sont faites pour être transgressées.Transgression est le premier essai critique qui s'interroge sur ces développements internationaux. Inspiré par un nouveau statut d'auteur, les concepteurs post-modernistes ont adopté un point de vue plus autoritaire, plus idiosyncrasique et parfois même extrême. Face à ces défis, le graphisme contemporain constitue indiscutablement un champ plus ouvert, plus inclusif et plus inventif.
    La conception graphique embrasse aujourd'hui une gamme très variée de possibilités d'expression. Chacun des thèmes clés du livre - Origines, Déconstruction, Appropriation, Techno, Profession auteur, Opposition - est illustré par des exemples qui ont joué un rôle central dans le développement de la pensée graphique. Rick Poynor démontre et commente avec brio la manière dont la perception et la compréhension du design graphique ont totalement évolué.

  • Oh So Pretty : Punk in Print 1976-80 is an unrivalled collection of visually striking ephemera from Britain's punk subculture.
    It presents 500 artefacts - 'zines,' gig posters, flyers, and badges - from wellknown and obscure musical acts, designers, venues, and related political groups. While punk was first and foremost a music phenomenon, it reflected a DIY spirit and instantly recognizable aesthetic that was as raw and strident and irrepressible as the music.
    As disposable as the items in this book once were, together they tell a story about music, history, class, and art, and document a seismic shift in society and visual culture.

empty