Liberté, égalité, survie

Liberté, égalité, survie

À propos

« Des paroles de souffrance exprimées par des femmes victimes de violences au sein de leur couple, j'en ai entendu depuis près de trente ans, dans l'exercice de mon métier de juge. Il y a aussi celles que je n'ai pas pu entendre, car elles s'étaient tues : celles des femmes mortes sous les coups - de feu ou de couteau - de leur assassin qu'il m'appartenait de juger avec la Cour et les jurés. Parmi celles qui vivent encore, toutes disent qu'elles sont mortes «à l'intérieur». C'est pour elles que je mène combat. J'aimerais également m'adresser à toutes celles qui vivent sous le même toit qu'un homme violent, mais aussi à celles et ceux qui peuvent avoir, au sein de leur entourage, une de ces victimes. Quels sont les signaux d'alerte ? Quelles attitudes ne pas laisser passer ? Et comment s'en sortir ? En tant que haute-fonctionnaire chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes du ministère de la justice, je dois mettre en oeuvre et coordonner un plan d'action de lutte contre les violences conjugales. ». I. R.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Actualités & Reportages

  • EAN

    9782234089525

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    172 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    240 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Isabelle Rome

Plus jeune juge de France, Isabelle Rome n'a que 23 ans lorsqu'elle est nommée en 1987 juge de l'application des peines à Lyon. Elle s'engage dans plusieurs associations d'aide aux détenus, aux toxicomanes ou aux étrangers demandeurs d'asile et quitte quelques années les Tribunaux pour travailler dans la prévention de la délinquance, à la Délégation interministérielle à la Ville. Elle devient conseillère technique de la Garde des Sceaux en 2001, chargée des mineurs et de l'aide aux victimes. Nommée en 2003 vice-présidente du Tribunal d'Amiens comme juge d'instruction, puis de Pontoise, elle y exerce encore la fonction de juge des libertés et de la détention.

empty