La religion du capital

À propos

L'inquiétude préside lors de ce fictif congrès de Londres où se réunissent les chefs de file de la
bourgeoisie mondiale et leurs alliés cléricaux pour trouver une parade face à une menace
nouvelle : le mouvement ouvrier qui, bien que naissant, pourrait faire vaciller leur trône. Très vite,
et malgré l'absence de Bismarck (indisposé par une légère crise d'alcoolisme aigu), s'impose la
nécessité de doter le monde civilisé - pudique dénomination du capitalisme mondial - d'une
nouvelle religion capable par ses commandements de rétablir l'ordre. Ce sera celle du Capital.
Toute religion ayant besoin de tables de la loi, les voici dévoilées avec ce « Dieu mangeur
d'hommes », son saint esprit « Crédit » entouré de ses saints et adossé à son catéchisme... Farce
délirante et parodique, le texte de Lafargue est un pur régal : le combat pour la justice sociale s'y
avère compatible avec l'humour et l'impertinence.



Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques > Histoire économique

  • EAN

    9782752602947

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    106 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    84 g

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    Poche

Paul Lafargue

Paul Lafargue (Santiago de Cuba, 1842 - Draveil, Essonne, 1911), gendre de Karl Marx, membre de la première et de la seconde Internationale, fondateur du Parti Ouvrier Français et du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol. Il fut, selon les mots de Lénine, "l'un des plus grands propagateurs des idées marxistes". Parmi ses principaux ouvrages, outre le fameux pamphlet "Le droit à la paresse" : "Le Matérialisme économique de Karl Marx" ; "Le matriarcat, étude sur les origines de la famille" ; "La langue française avant et après la Révolution" ; "Origine et évolution de la propriété"...

empty