L'homme du ressentiment

Bandes-Annonces

À propos

Dans L'Homme du ressentiment (1923), Scheler examine ici, selon la pure méthode de description phénoménologique, un phénomène psychique entrevu par Nietzsche, le ressentiment. À l'origine, le ressentiment est toujours l'expression de quelque sentiment d'impuissance, né de l'échec du sujet à assumer selon les formes de sa personnalité telle ou telle valeur morale. C'est Nietzsche qui a donné à cette notion un droit de cité dans le sens technique dans le domaine de la philosophie. Max Scheler tente dans ce volume la description d'une totalité d'expériences et d'actions vécues en étudiant l'homme de ressentiment et insère sa doctrine dans le cadre d'une philosophie des valeurs. Scheler se dresse contre la conception nietzschéenne du christianisme qui est expliqué au travers de cette notion dans La Généalogie de la morale.
Dans le contexte actuel de remontée du ressentiment, la pensée de Scheler analysant cette notion retrouve une actualité particulière. La réédition de ce classique est d'autant plus justifiée.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine > XIXe siècle


  • Auteur(s)

    Max Scheler

  • Traducteur

    JEAN LACOSTE

  • Éditeur

    Bartillat

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    28/04/2022

  • EAN

    9782841007301

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    198 Pages

  • Longueur

    20.2 cm

  • Largeur

    12.7 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    224 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Max Scheler

  • Pays : Allemagne
  • Langue : Allemand

Max Scheler (1874-1928) compte parmi les philosophes allemands les plus importants du XXe siècle. Marquée par Nietzsche, Dilthey et Husserl, sa pensée tente une synthèse originale de différents courants philosophiques. L'Homme du ressentiment est son ouvrage le plus célèbre.

empty