La trilogie de Franck : La table du fond, Silence, Le soir

À propos

La Table du fond.
Ici, c'est un endroit étrange.
Il ne faut pas se fier aux apparences : celui qui passe, le cartable dans le dos, a l'air de sortir d'une classe, mais en réalité, il revient de l'Italie.
L'autre, qui marche vite, il remonte des fonds sous-marins.
Les deux qui parlent à voix basse, ils rentrent de chez Pythagore.
Les élèves passent, depuis des années ils passent.
Ils font un grand voyage : ils partent sous terre, entre les cumulus, au milieu des équations, ils rencontrent des tribus de mathématiciens : dans chaque recoin de la grammaire, chaque parcelle de terre, chaque langue morte, il y a quelqu'un.
Les parents les ont confié à la nation pour ce voyage.
Plus tard, ils verront dans quel endroit ils ont envie de retourner.

Un face à face entre l'école et le théâtre, une confrontation entre la création et le monde de l'éducation où la salle de classe est le lieu. Dans La table du fond, Sylvie Salin cherche son fils qui ne rentre plus à la maison depuis trois jours. En rencontrant ses professeurs, elle découvre qu'il continue à venir au collège et qu'il y est heureux...

Silence.
Il y a trois jours, il devait quitter le collège, c'était l'heure, mais il n'arrivait pas à fermer le livre qu'il avait commencé.
Il est sorti du collège en lisant, il marchait lentement, si lentement que ses poumons étaient devenus des ailes. Il est entré dans le bar, parce que là, il allait être à l'abri des voitures. C'est à ça qu'il pensait en poussant la porte.
Il s'est assis et il a recommencé à lire.
Il est là, derrière la vitre, il est plongé dans sa lecture. Il a l'air tellement calme avec son livre.
Elle le regarde, elle n'ose pas entrer, elle reste debout sous la pluie...

Dans Silence Sylvie Salin retrouve son fils, Franck, dans un bar où il a, semble-t-il, trouvé abri... Mais pourquoi Franck délaisse-t-il donc sa maison ?

Le Soir.
Franck ne m'a jamais regardé comme il regarde un livre, il n'a jamais plongé ses yeux dans les miens comme ça, je te le jure...
Je le vois partir, et quand je l'appelle il revient de très loin...
Il plonge dans un livre comme on plonge sous l'eau quand on aime nager, il ne s'intéresse plus au monde, pourtant les gens lui témoignent des marques d'affection, il pourrait être heureux sur terre, mais il préfère les livres.
Je ne sais pas ce qu'il fait quand il plonge ses yeux dans un livre, ça se passe devant moi, mais je ne sais pas ce que c'est.
Je lui ai demandé de m'expliquer, mais il n'y arrive pas.
Ça ressemble à de l'amour...

Le père de Franck rentre chez lui après une semaine de travail, sans rien savoir de ce qui s'est passé en son absence. Son fils dort dans sa chambre et sa femme l'attend. En retrouvant son enfant, elle a aussi retrouvé son enfance.


Création.
Les premières versions de La Trilogie de Franck (créations 2006, 2009, 2012) ont été créées par l'auteur lui-même avec les comédiens Nicole Choukroun et Stephan Pastor. François Cervantes re-crée ces pièces pour la saison 2023-2024 avec sur scène Anna Bouguereau et Stephan Pastor, dans une production de la compagnie L'entreprise.


Rayons : Jeunesse > Littérature Enfants > Histoires / Premières lectures


  • Auteur(s)

    François Cervantès

  • Éditeur

    SOLITAIRES INTEMPESTIFS

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    19/10/2023

  • Collection

    Jeunesse

  • EAN

    9782846817103

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    152 g

  • Lectorat

    à partir de 6 ANS

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

François Cervantès

François Cervantes, après une formation d'ingénieur, étudie le théâtre à l'Espace Acteur de Paris puis à Montréal avec Eugène Lion. Il écrit pour le théâtre depuis 1981 et est également auteur de nouvelles, romans, et textes critiques. En 1986, il crée la compagnie L'Entreprise et en assure la direction artistique, à la recherche d'un langage théâtral qui puisse raconter le monde d'aujourd'hui. Les rencontres qu'il fait lors des tournées internationales l'ont fait aller vers l'origine du théâtre d'une part, et vers une écriture contemporaine d'autre part, directement en prise avec le réel, cherchant le frottement entre réel et imaginaire. Cette recherche a provoqué des confrontations avec des arts voisins : poésie, littérature, musique, art du clown, art du cirque, art du masque. François Cervantes dirige des ateliers de formation en France et à l'étranger pour des artistes de théâtre ou de cirque. Il est artiste associé au CNSAD, Conservatoire national supérieur d'art dramatique (2015-2017). Il fait partie de la « Bande » artistes associés au théâtre du Merlan, scène nationale de Marseille (2015-2018).

empty